Comment tricoter facilement les torsades ?

Se lancer dans les torsades

Partagez-moi

Les torsades ont tendance à faire peur aux personnes qui débutent en tricot, et pourtant elles ne sont pas si compliquées : il suffit d’un peu de patience pour prendre le coup de main !

Elles permettent de tricoter de très beaux projets.

D’où viennent les torsades ?

Les torsades font partie des motifs utilisés dans les pulls tricotés traditionnellement sur les îles de Jersey et sur les îles d’Aran, un archipel au large de l’Irlande. Ces pulls, souvent épais et confortables, étaient tricotés par les femmes de marin pour leur tenir chaud.

La légende raconte justement que les torsades symbolisent les filets des marins qui s’entrelacent dans les motifs de leurs pulls.

Concrètement, les torsades servent à donner du volume à certaines parties d’un tricot. Elles structurent les motifs.

Aujourd’hui, elles sont utilisées dans toutes sortes de projets : sur les bordures d’un gilet, au milieu d’un pull, sur une manche… Les torsades ne se limitent plus à ces pulls de marins appelés en France « pulls irlandais«  !

Torsades dans tous les sens

Le matériel

Si vous avez envie de vous lancer dans les torsades, bonne nouvelle : il ne vous faudra pas investir dans de nombreuses aiguilles supplémentaires ! Il vous faudra simplement votre paire d’aiguilles habituelles et une aiguille à torsade, voire plusieurs si vous avez envie de vous lancer dans des motifs très complexes.

Nous vous conseillons cependant de commencer avec un modèle facile pour comprendre le mécanisme.

Il existe deux types d’aiguilles à torsade : une aiguille droite ou une aiguille recourbée au milieu. Dans les deux cas, elles sont plus courtes et mesurent approximativement 12 centimètres.

L’aiguille recourbée a pour avantage de permettre de loger les mailles en attente et de les sécuriser. Cela évite qu’elles ne glissent, surtout si vous débutez et que vous n’êtes pas encore très à l’aise avec le geste.

La torsade, mission impossible ?

La torsade est souvent considérée comme une difficulté insurmontable pour les débutant.e.s. Pourtant, elle n’est pas si complexe puisqu’il suffit de connaître le point endroit et le point envers. N’importe quel débutant peut se lancer !

Il suffit de comprendre son principe : il s’agit de faire se croiser des groupements de mailles, ce qui donne cet effet de torsion ou de tressage. Pour obtenir ce résultat, vous allez glisser deux ou trois mailles sur une troisième aiguille et la passer à l’avant ou à l’arrière du tricot pendant que vous continuez de tricoter les mailles situées sur votre aiguille gauche. Vous récupérez ensuite vos mailles en attente. Elles auront donc voyagé à droite ou à gauche de votre tissu en se croisant.

Ce tutoriel de Brooklyn Tweed (en anglais) vous l’explique en images. Il est ensuite possible de varier les mailles endroit et les mailles envers si vous le souhaitez.

En suivant ce principe simple, les possibilités sont infinies : vous pouvez tresser des motifs complexes en utilisant plusieurs aiguilles à torsade et faire de superbes motifs de toutes sortes.

Pour les débutant.e.s, le plus important est de bien suivre le modèle choisi. Votre patron sera la plupart du temps accompagné d’un diagramme, sur lequel chaque case représente une maille. Les torsades seront indiquées par des dessins qui vous montreront si la torsade part vers la gauche ou vers la droite.

En plus de ce dessin, la torsade vous sera expliquée à l’écrit : vous saurez ainsi combien de mailles placer sur votre aiguille et si vous devez garder les mailles en attente à l’avant ou à l’arrière du travail.

Parfois, la torsade n’est répétée que tous les quatre ou cinq rangs. Nous vous conseillons d’avoir un compte-rang pour ne pas perdre le fil de votre tricot !

Une torsade plus sobre et discrète

Des modèles simples pour commencer

Si vous débutez le tricot, l’idéal est de commencer par des torsades faciles qui n’utiliseront qu’une seule aiguille à torsade et qui croisent un petit nombre de mailles.

Gardez les enchevêtrements complexes pour les projets suivants. Une fois le geste compris, vous pourrez plus facilement jongler avec les différentes aiguilles.

Pour commencer, vous pouvez par exemple tricoter cette combinaison Phildar pour bébé qui est traversée par une seule grosse torsade. Le reste du modèle est en jersey et en côtes ce qui vous permettra de vous concentrer sur la torsade centrale.

Ce bandeau torsadé peut aussi être un bon premier projet puisqu’il est rapide à exécuter. Vous pourrez facilement défaire si vous vous êtes trompé de sens.

Un pull pour enfant est aussi une bonne manière de se lancer. Celui de la Droguerie avec ses torsades en épi est un bon challenge pour un débutant !


Et vous, avez-vous déjà tricoté des torsades ?


Partagez-moi

Auteur de l’article : Julien

Après avoir beaucoup cousu, je me lance à corps perdu dans le tricot et le crochet ! Je suis le créateur de la marque de vêtements pour bébés et enfants Le Papa de Jojo, ainsi que du blog Couture Enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.