Histoire du tricot Norvégien, et comment faire ?

Le Tricot Norvégien

Partagez-moi

Que vous reconnaissiez ses motifs ou non, il est très fréquent de voir parmi nos pulls d’hiver des modèles inspirés des tricots norvégiens.

Tout comme en Islande, les traditions d’aiguilles sont particulièrement importantes dans ce pays nordique où les températures atteignent des niveaux particulièrement bas.

Une longue histoire

Les historiens ne s’accordent pas totalement sur les origines de cette tradition. Des fibres tricotées autour de 1566 et trouvées lors de fouilles menées à Bryggen, quartier de la ville de Bergen à l’ouest du pays, permettraient d’estimer que l’on travaille la laine depuis le 16ème en Norvège. Cependant, il se pourrait que ces trouvailles aient été importées d’un autre pays d’Europe à l’époque.

Une chose est sûre : la pratique du tricot se développe véritablement au 16ème siècle dans toutes les provinces du pays. Selon des historiens, cet art est d’abord pratiqué par les personnes les plus pauvres avant de s’étendre au reste de la population.

Comme beaucoup d’artisanats, le tricot norvégien s’industrialise pendant la seconde moitié du 19ème siècle et des filatures s’ouvrent au fur et à mesure partout dans le pays. Les paysans y envoient leur laine et délèguent ainsi la filature et la teinture. Dès le début du 20ème siècle, les tricots norvégiens sont commercialisés en masse.

Dans les années 50, l’historienne Aagot Noss sillonne le pays dans les montagnes, les vallées et les fjords pour documenter les costumes traditionnels du pays ainsi que ses motifs.

Type de motifs d'un tricot Norvégien

Motifs et particularités

Tout comme beaucoup de tricots nordiques, les pulls norvégiens sont justement composés de motifs qui font le tour du col et qui s’inspirent de la nature : flore, faune locale, flocons de neige… Mais contrairement au tricot islandais, il n’est composé que de trois couleurs plutôt sombres, même si la tendance récente vise à y ajouter des couleurs plus originales.

Motif de tricot norvégien Selburose

De nombreux motifs sont particulièrement célèbres et célébrés en Norvège. C’est le cas du selburose, formé de polygones et qui représente une rose. Ce motif est utilisé pour tricoter les célèbres moufles Selbu, reconnaissables par leur bout pointu. Leur origine est attribuée à une jeune fille, Marit Emstad, qui aurait fait sensation en les portant à l’Église en 1857. Son motif aurait inspiré de nombreux et nombreuses tricoteuses et tricoteurs de l’époque.

Autre tricot très connu et désormais très apprécié des touristes, le lusekofte ou setesdalsgenser désigne un vêtement qui date du 19ème siècle. Traditionnellement porté par des hommes, ce pull est orné de points noirs. Aujourd’hui, on ajoute d’autres motifs et couleurs à cette base très sobre.

Pull typique norvégien Lusekofte

La manière de tricoter est, elle aussi, différente de celle des autres pays. La méthode norvégienne consiste à tricoter les mailles envers à la continentale (c’est-à-dire avec le fil dans la main gauche) tout en gardant le fil à l’arrière. Cette technique est particulièrement pratique pour tricoter les côtes et tous les motifs composés d’une succession de mailles endroit et de mailles envers.

Tricoter son pull norvégien

Plusieurs marques commercialisent aujourd’hui le traditionnel pull norvégien, la plus connue étant Dale of Norway, fondée par Peter Jebsen en 1879. L’entreprise fournit notamment les équipes sportives du pays aux Jeux olympiques d’Hiver.

Vous pouvez aussi vous lancer dans l’élaboration d’un pull aux inspirations norvégiennes vous-mêmes. Gardez en tête qu’il vous faudra, pour n’importe lequel de ces projets, maîtriser la technique du jacquard. N’hésitez pas à utiliser des bobinettes pour gérer le croisement des différents fils plus facilement.

Une paire d'aiguille, des fils de couleur, et en avant le tricot Norvégien

Si vous avez envie de tricoter de belles moufles Selbu, vous pouvez trouver votre bonheur sur le site de la marque Drops Design qui répertorie de nombreux modèles gratuits à tricoter avec leurs laines ou d’autres fils de la même épaisseur. On y trouve des moufles rose et écru, des modèles plus traditionnels en noir et écru, des modèles de moufles assorties à un bonnet et des patrons pour les enfants. Les moufles, qui ne comprennent que deux fils de couleurs différentes, seront un bon premier projet pour s’exercer à ce jacquard assez complexe.

Si vous avez envie de tricoter un vrai pull norvégien, vous pouvez opter pour ce patron du site Les Berges cathares, qui n’est pas tricoté en rond, mais est décoré du traditionnel flocon de neige. Si vous maîtrisez la technique du tricot circulaire, Drops a imaginé des pulls pour homme ou pour femme, à tricoter en deux teintes et sans couture.

Pour les enfants, vous pouvez trouver des modèles qui gardent l’esprit d’un jacquard en rond tout en y apportant des touches de couleur et de motifs plus modernes. C’est le cas du pull jacquard de Phildar ou de ce pull norvégien aux touches hivernales et festives.

À vos aiguilles !


Partagez-moi

Auteur de l’article : Julien

Après avoir beaucoup cousu, je me lance à corps perdu dans le tricot et le crochet ! Je suis le créateur de la marque de vêtements pour bébés et enfants Le Papa de Jojo, ainsi que du blog Couture Enfant.

1 commentaire sur “Le Tricot Norvégien

    Amriche

    (16 avril 2022 - 21 h 40 min)

    J adore les puls norvégiens sont beaux est chaud
    Et je souhaite un jour visiter ce beau pays
    Bon continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.